Algérie DiploDialogue diplomatique

Appel à faire face avec fermeté contre la corruption et la cybercriminalité

Le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Tayeb Louh a appelé, dimanche à Alger, à faire face "avec la plus grande fermeté" contre les "nouvelles et dangereuses" formes de criminalité, notamment la corruption et les crimes électroniques.

Dans une allocution lors des travaux de la deuxième session ordinaire du Conseil supérieur de la magistrature  (CSM), M. Louh a souligné que l’Algérie qui « réalise des avancées dans tous les domaines, et dont ses enfants aspirent à consolider leurs acquis, notamment en matière des droits et libertés, individuelles et collectives, et à réaliser davantage de progrès sur le plan socioéconomique, font face ,parallèlement, à l’apparition de nouvelles formes de crimes qui se développent en marge de cette croissance, des crimes qui exigent de l’autorité judiciaire d’y faire face avec la plus grande fermeté, notamment les nouvelles et dangereuses formes de criminalité, à l’instar de la corruption et de la cybercriminalité ».

Le ministre a rappelé, dans ce sens, l’adoption, par le dernier conseil des ministres,  d’un projet de loi complétant la loi relative à la prévention et à la lutte contre la corruption qui prévoit la création d’un pôle pénal financier appelé, a-t-il dit, à  » renforcer la législation en la matière et à la conformer aux recommandations de l’instance onusienne qui avait positivement évaluée la politique algérienne en matière de prévention et de lutte contre la corruption « .

M. Louh a également rappelé « les priorités de l’action judiciaire dans cette phase, en sus des enjeux qui se posent en matière de satisfaction des préoccupations nationales, à la lumière des mutations que connaît la société et dans le cadre des actions entreprises pour préserver la sécurité et la stabilité, moraliser la vie publique et conférer davantage de force et d’efficacité à l’action institutionnelle ».

« La justice continuera, avec la détermination et le soutien du président de la République, à s’acquitter de ses responsabilités, forte d’une batterie de lois issues d’un profond et pertinent processus de réforme et d’un capital humain, parmi les magistrats et les fonctionnaires, formés et qualifiés, en sus d’un carte judiciaire couvrant l’ensemble du territoire national et connectée grâce à des moyens technologiques développés », a souligné le ministre.

Après avoir mis en avant la qualité des résultats réalisés, tant sur le plan de l’action judiciaire qu’au niveau des prestations fournies aux citoyens, le ministre de la justice s’est félicité des observations de la commission nationale chargée de superviser le processus de simplification des procédures administratives qui a noté avec satisfaction les résultats réalisés par le secteur de justice dans le domaine de la modernisation  et la gestion des ressources humaines et a exprimé son souhait de voir les autres secteurs bénéficier de cette expérience.

Le ministre s’est également félicité du « succès des élections du renouvellement partiel du Conseil de la nation, un succès réalisé grâce à l’intérêt accordé par les magistrats à cette opération ».

Ce succès témoigne de l’attachement de l’autorité judiciaire à ses prérogatives constitutionnelles et au respect des orientations du chef de l’Etat qui a inscrit l’instauration de l’Etat de droit parmi ses priorités, a indiqué le ministre.

Montre plus

Algérie Diplomatique

Est un site d'information global qui traite l'actualités politiques et diplomatiques de manière professionnelle et objective, tout en apportant un éclairage sur les opinions et analyses nationales et internationales, de manière libre et responsable.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close