L’editorialSlider

Ouyahia et le coup préalable !

Les connaisseurs des secrets du Pouvoir et les analystes de la personnalité du premier ministre limogé disent que son dernier geste prouve que l’homme sait bien que le moment où il va être sacrifié est arrivé, cela depuis l’apparition de son nom dans les banderoles des manifestants. Ouyahia, à travers son sens de sécurité et sa connaissance des plans et des complots du système, s’est retrouvé dans l’obligation de lancer un coup préalable, par mesure préventive, à ce qui reste du Pouvoir, en les avertissant s’il connaîtrait le même sort des hommes de Moubarek.

Alors que, l’intervention médiatique de son bras droit « Chihab » n’était qu’une confirmation de ces analyses, parce qu’ils sont, tous les deux, dans le même camp. Ils veulent tromper le peuple, et le faire croire que tous les malheurs qu’ils vont subir seraient à cause de leurs déclarations aux médias. Ouyahia, était toutefois, le premier à annoncer le 5ème mandat, et Chihab l’a défendu férocement dans les plateaux de télévision. Qu’est ce qui a changé, alors?

Ce qui a changé… c’est la dynamique populaire, ainsi que l’abrogation de l’arrêté qui a permis au fils gâté d’Ouyahia de bénéficier de 5000 m2 à Sidi Abdellah, quand son père était au Pouvoir. Cela a déclenché la colère de « l’homme du sale boulot », outre la façon dont il a été largué par le Pouvoir, mais ce qui l’a vraiment dérangé, ce sont les slogans qui le dénoncent à chaque manifestation.

Ouyahia a bien compris le message, il a compris que c’est la fin, il n’a obtenu ni le beur ni l’argent du beur, et qu’il est désormais un éventuel sacrifice, pour apaiser la colère du peuple, et pour payer la facture de deux décennies de la gouvernance de Bouteflika. Alors, sa dernière intervention sur les médias n’était que des tirs d’honneur, au moment où il a confié les tirs aléatoires « Arrassi » à son bras droit, en attendant ce que le destin leur révèle.

La meilleure défense, c’est l’attaque !

Montre plus

Djamel Benali

Djamel Benali ,journaliste et membre fondateur du journal Echourouk El Arabi. de 1991 a 2002, Journaliste a la télévision national, depuis 2002, Rédacteur en chef de l'émission fi dairet edou pendant 10 ans, Rédacteur en chef central des émissions spécialisées, et les grands reportages a L,E.N.T.V de 2009 a 2012, Concepteur et présentateur de l'émission fi siak. Et likaa El Ousbou3. Journaliste spécialiste de l'actualité international et de la diplomatie. Et de la politique national. A interviewe les grandes personnalistes internationales, a l'image de Boutros ghali Secrétaire général des nations unis. Lakhdar el Ibrahimi, Jefrey Feltman, Robert Ford, Fratini, Jean pierre Raffarin, Chevènement, Yves bonnet, Arnaud Montebourg, William waurd chef d'africom, Djamel Benali est aussi membre fondateur de la chaîne d'zair news et directeur adjoint charge des émissions et les grands reportages, de 2014 a 2016 rédacteur en chef central des émissions a Chourouk news. de 2016 a 2017 fondateur et directeur général du site électronique Algérie diplomatique ,en langue arabe et française, auteur de deux livres, Chouhoud wa mawakif .et Hiwarat fi siassa.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close