Sports

CAN-2019 : l’Algérie déroule, le Sénégal assure sa place en 8es

L’Algérie a confirmé son statut de favori en alignant une 3e victoire, face à la Tanzanie, au terme d’un match plaisant et enlevé (3-0). Le Sénégal a validé son billet pour les huitièmes de la CAN en s’imposant face au Kenya (3-0).

L’Algérie termine la phase de poule de la CAN-2019 avec une troisième victoire, contre la Tanzanie (3-0), grâce à des buts de Slimani et un doublé d’Ounas, confirmant ainsi son statut de favori. Dans l’autre match du groupe C, le Sénégal a fini par trouver la faille pour l’emporter face au Kenya (3-0). Une défaite des Harambee Stars qui qualifie la RD Congo, elle-même assurée de terminer parmi les quatre meilleurs troisièmes de cette CAN, tout comme la Guinée.

L’Algérie sur orbite

Dans un match qui n’avait pas d’enjeu au classement, entre la Tanzanie, déjà éliminée, et l’Algérie, déjà première du groupe C, le spectacle a pourtant bien été au rendez-vous. Pour l’occasion, le sélectionneur Djamel Belmadi avait largement fait tourner son effectif, titularisant Andy Delort pour la première fois à la CAN. Bien lui en a pris puisque le néo-naturalisé a fait un énorme travail sur le côté gauche de l’attaque, adressant des centre millimétrés à ses coéquipiers. Avec Slimani et surtout Ounas, grand artisan de cette victoire, ils forment une triplette redoutable.

À l’issue du match, Andy Delort n’a d’ailleurs pas caché sa joie, au micro de France 24 : « Je m’adapte vite, ça c’est fait très rapidement et je suis très fier. La CAN, c’est tout nouveau pour moi et c’est magnifique ! »

Face à des Tanzaniens qui ont joué sans complexe, sans jamais baisser les bras, les Fennecs ont dû s’employer pour trouver la faille. Et c’est Slimani, sur une passe d’Ounas, qui du plat du pied, a ouvert le score (34e, 0-1). Puis c’est au tour d’Ounas, après un une-deux… avec Slimani.(39e, 0-2). Le festival ne s’arrête pas là et Ounas, encore et toujours, triple la mise juste avant la pause (45e+2, 0-3).

Pas d’autres buts en seconde période, mais toujours beaucoup d’action. Dans l’ensemble, il a manqué encore un peu de précision aux Fennecs pour se montrer vraiment redoutables (17 tirs, 9 cadrés, 3 buts). Trois victoires en trois matches de groupe, ce n’était pas arrivé à l’Algérie depuis 1990, l’année du sacre pour les Fennecs !

Vidéo intégrée

ⓎⒶⓃⓃ ⒷⓤⓧⒺⒹⒶ

@y_bux

⚽🏆 Le bus de l’Algérie 🇩🇿 quitte le stade Al Salam sous les vivas des supporters des Verts !

Voir les autres Tweets de ⓎⒶⓃⓃ ⒷⓤⓧⒺⒹⒶ
Le Sénégal assure et se rassure

Aliou Cissé a eu beau dire le contraire, en première mi-temps, le Sénégal a démontré sa fébrilité mentale au stade du 30-Juin lors de son dernier match de poule face au Kenya. Si la bande de Sadio Mané a largement dominé ses adversaires, ils ont aussi couru pendant une grande partie du match derrière le but synonyme de délivrance et de qualification. Avant de lâcher les chevaux et d’enfoncer leur adversaire.

C’est même le Kenya qui s’est procuré l’occasion la plus dangereuse du début de la rencontre. Sur une erreur de la défense sénégalaise, Olunga en profite et se présente face à Gomis et tente le lobe. Ça passe juste à côté (8e). Malgré quelques déchets techniques, les Lions de la Teranga sont tout de même au-dessus. Les Rennais M’Baye Niang et Ismaïla Sarr multiplient les percées, mais les Sénégalais butent sur un Matasi en état de grâce. Le portier kenyan pousse le vice jusqu’à arrêter un penalty de Sadio Mané (29e).

Au retour des vestiaires, on manque d’assister au hold-up kenyan face à des Sénégalais assommés après le raté de Mané. À 25 mètres, Dennis Odhiambo Omino lâche une lourde frappe à la trajectoire en arc-de-cercle. Il faut un bond et une claquette de Gomis pour empêcher le but (61e).

Puis les Lions de la Teranga se réveillent enfin. L’ouverture du score vient d’Ismaïla Sarr. Sur un centre venu de la droite, le Rennais contrôle de la poitrine puis expédie une puissante frappe dans le but kenyan (63e, 0-1). Puis manque de doubler directement la mise sur un tir que Matasi est obligé de claquer.

Quelques minutes plus tard, c’est au tour de Sadio Mané d’ouvrir son compteur dans cette Coupe d’Afrique. Sur un pressing physique malgré sa petite taille, l’attaquant de Liverpool récupère le ballon puis se présente devant Matasi qu’il ajuste (71e, 0-2). Puis il a l’occasion de laver son honneur dans la foulée en transformant le second penalty sifflé en faveur du Sénégal suite à une faute grossière de Philemon Otieno (78e, 0-3).

Malgré une première mi-temps poussive, les Lions de la Teranga tiennent leur match référence dans cette CAN et s’assurent la deuxième place du groupe C. Ils affronteront l’Ouganda. Avec ces trois buts encaissés malgré les miracles de Matasi, le Kenya s’est mis dans une position compliquée au vue de sa différence de but. Il faudrait un alignement des astres pour qu’ils voient la suite de la compétition.

Montre plus

Algérie Diplomatique

Est un site d'information global qui traite l'actualités politiques et diplomatiques de manière professionnelle et objective, tout en apportant un éclairage sur les opinions et analyses nationales et internationales, de manière libre et responsable.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close