Algérie DiploSlider

Exclusif Nacer Boudiaf a Algérie Diplomatique

1/ Monsieur Boudiaf, suite a la présence de l’ex général major Khaled Nezzar en Espagne, on a entendu que vous allez déposer plainte contre lui pour l’assassinat de si Tayeb El Watani ?

Réponse : vous savez j’ai déjà interpellé l’ex général major Khaled Nezzar par une lettre ouverte le 23 août 2001, sous le titre « M. Kaled Nezzar, la théorie de l’acte isolé ne tient plus ».

en 2005, sur un plateau de TV, je l’ai accusé d’être complice dans l’assassinat de l’homme du 1er novembre 1954. alors qu’il occupé les hautes fonctions de ministre de la Défense Nationale et membre du HCE ( Haut comité d’État ).

Quatre ans après, le général reste muet alors qu’il passe son temps a donné des interviews ici et la, il a même dénoncé le complot que préparé son ami contre l’Algérie.

D’après mes recoupements, il n’était pas au courant de l’assassinat mais il a cautionné par son silence donc il est complice. Par contre l’ex général major Mediene Mohamed dit Toufik, lui c’est l’un des instigateurs de l’assassinat avec les généraux Larbi Belkheir, Guenaizia Abdelmalek et Abbes Gheziel.

Je tiens a rappelé a Toufik ce funeste 29 juin 1992, aux environs de 17h et 17 h 30, l’appareil qui transportait feu Mohamed Boudiaf à l’aérodrome de Boufarik en provenance de Annaba, selon les dires du pilote qui s’est confié a un membre de notre famille, que l’avion qui survolait  était déjà là, mais il avait reçu des ordres de ne pas atterrir tant que le coeur de Boudiaf battait.

Les instigateurs les deux généraux Mediene et Guenaizia, étaient là à Boufarik et se sont eux qui dirigeaient l’opération directement, c’est eux qui aurait décidé et organisé l’assassinat de Boudiaf le 16 juin 1992, selon des sources bien informés.

Finalement l’avion n’a attérrit qu’entre 17h et 17h30, les deux généraux joyeux d’avoir réalisé leur forfaiture ont ordonné de conduire le corps vers l’hôpital de Ain Naadja. Une plainte sera déposée au mois de septembre contre Mediene pour assassinat et Nezzar pour complicité.

Question : Comment voyez vous la fin du Hirak ?

Réponse : je voudrais tout d’abord joindre mon témoignage à ceux nationaux et internationaux qui ont salué le sursaut civilisationnel du peuple algérien depuis le 22 février. A cette occasion je voudrais proposé au hirak quelques idées :

La création d’une Assemblée Constituante, dissolution du Parlement ainsi l’Assemblée Constituante fera office de Parlement pour deux ans, l’Assemblée Constituante présentera au Peuple un projet de Constitution en un an, le projet fera l’objet d’un large débat national.

L’Assemblée Constituante pourrait se réunir pour inclure les propositions issues du débat national avant l’adoption, du projet de la Constitution par référendum, il sera proposé un Parlement monocaméral ( une seule chambre) il sera créé un conseil des sages et appellera à la dissolution de tous les partis politiques, voila quelques idées pour l’Algérie de demain, le Hirak va réussir tous les objectifs qu’il a tracé savoir le départ de tout le système.

Question : Un mot sur le panel ?

Réponse : On ne peut pas faire du neuf avec du vieux. L’autoproclamé chef de ce panel, le sieur Karim Younes, n’est qu’un ancien président du parlement, membre du FLN et ministre sous le règne désastreux de Bouteflika et de son gang. Il faut être vraiment stupide pour donner du crédit a ce panel.

Le Hirak l’a rejeté vendredi dernier. Je profites de cette occasion pour souhaite au valeureux peuple algérien de continuer votre combat pacifique et juste, et que la victoire est trés proche incha’Allah.

 

 

Montre plus

Algérie Diplomatique

Est un site d'information global qui traite l'actualités politiques et diplomatiques de manière professionnelle et objective, tout en apportant un éclairage sur les opinions et analyses nationales et internationales, de manière libre et responsable.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close