SliderSports

Mort d’Emiliano Sala : présence de monoxyde de carbone dans l’avion

Les prélèvement sanguins effectués sur le joueur de football argentin Emiliano Sala, décédé dans un accident d'avion en janvier au-dessus de la Manche ont révélé des niveaux élevés de monoxyde de carbone.

Le footballeur argentin Emiliano Sala et son pilote, tous deux décédés en janvier dans le crash de leur avion, ont probablement été exposés à des niveaux « potentiellement mortels » de monoxyde de carbone.

« Des tests toxicologiques ont révélé que le passager présentait un niveau de saturation élevé en COHb [la carboxyhémoglobine, qui associe le monoxyde de carbone et l’hémoglobine et qui inhibe la délivrance d’oxygène dans le corps] », a déclaré mercredi 14 août le bureau d’enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) dans un bulletin spécial.

Potentiellement fatal

Selon les tests, Sala présentait un taux de saturation en carboxyhémoglobine (COHb) de 58 %. « Un niveau de COHb de 50 % ou plus chez un individu par ailleurs en bonne santé est généralement considéré comme potentiellement fatal », précise l’AAIB. « Il est considéré comme probable que le pilote aurait également été exposé au monoxyde de carbone », ajoute le communiqué.

Montre plus

Algérie Diplomatique

Est un site d'information global qui traite l'actualités politiques et diplomatiques de manière professionnelle et objective, tout en apportant un éclairage sur les opinions et analyses nationales et internationales, de manière libre et responsable.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close