Opinions et analyses

Ce qui devrait être dit : Ford et la diplomatie populiste?!

L’ancien ambassadeur des États-Unis en Algérie, Robert Ford, a réapparu et a parlé de l’Algérie à travers Al-Sharq al-Awsat, ce qui a amené de nombreux observateurs à considérer ce retour à des commentaires sur la politique algérienne et arabe comme une tentative de Ford d’aller plus loin et plus loin.

Robert Ford, je l’ai connu à travers mes interviews télévisées dans l’émission « Réunion de la semaine », que j’ai préparée et présentée à la télévision publique algérienne.

Je l’ai interviewé 07 fois en deux ans et chaque fois j’ai découvert un diplomate risqué, un bon orateur, comme s’il l’avait créé. Au monde arabe! Il parlait tout simplement et vous donnait l’impression que vous parliez à un collègue qui est compétent uniquement dans les affaires américaines, en parlant de tout et en évitant les questions embarrassantes et piégées avec un large sourire et un sens évasif de la diplomatie quand il s’agit de la politique américaine.

Malheureusement, il a utilisé le populisme dans la pratique de la diplomatie: il a beaucoup déménagé, visité des quartiers populaires et examiné les coutumes et les traditions de chaque pays dans lequel il travaillait.

Algérie n’a pas fait de distinction entre la structure sociale de chaque arabe Dolh.ders uniforme populaire comme un système fait linguistiquement et religieusement les Arabes ont enseigné les peuples différents sporadiques politiques que les systèmes de coutumes et de cultures, et cet inconvénient dans le traitement des affaires arabes parce qu’il pense que le citoyen irakien pense que le citoyen syrien!

L’égyptien pense comme l’algérien! En Irak, en particulier, nous n’avons pas vu le contact diplomatique de Robert Ford devant la machine militaire de Colin Powell, Warren Christopher ou la stratégie de sécurité de Condoleezza Rice.

Quand il parle de l’Algérie, nous nous assurons que la première phrase de l’homme lise ce que les journaux écrivent et est influencé par des articles de journaux, il n’y a rien de nouveau dans ses propos, ni analyse ni prospective, mais les propos des journaux sont loin de l’analyse diplomatique ou du savoir-faire géopolitique dans les affaires intérieures des États.

Attention, Robert Ford imagine qu’il est Yatta En diplomatie, le vrai diplomate est celui qui influence et anticipe les événements, et non ceux qui créent et sont surpris par les événements, malgré les salutations cordiales d’un pays appelé l’Algérie.

 

Montre plus

Algérie Diplomatique

Est un site d'information global qui traite l'actualités politiques et diplomatiques de manière professionnelle et objective, tout en apportant un éclairage sur les opinions et analyses nationales et internationales, de manière libre et responsable.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close