SliderSports

Football : étincelante, l’Algérie surclasse la Colombie à Lille

Impressionnante de pragmatisme devant un public totalement acquis à sa cause, au stade Pierre-Mauroy de Lille, l’Algérie a surclassé une bien terne sélection colombienne (3-0). Mahrez, auteur d’un doublé, a été étincelant.

« One, two, three… Viva l’Algérie ! » Quelques mois après avoir été sacrée championne d’Afrique de football, l’Algérie avait l’occasion de se mesurer à un grand nom du football international, à l’occasion d’un match amical face à la Colombie. Une affiche d’autant plus symbolique qu’elle se tenait à Lille, mardi 15 octobre, et qu’elle signait ainsi le grand retour des Verts sur une pelouse française, 11 ans après leur dernière apparition.

Devant plus de 40 000 supporters intégralement acquis à leur cause, les hommes de Djamel Belmadi ont soigné leur copie : trois buts, quelques gestes somptueux et surtout un succès probant (3-0) qui confirme, si le doute était encore permis, que cette génération algérienne a vraiment quelque chose de spécial.

Face à une Colombie réputée intraitable mais amputée de plusieurs éléments (Falcao, James, Mina), les Fennecs ont parfaitement géré leur rencontre. Durant le premier quart d’heure, ils ont fait le dos rond alors que les Cafeteros lançaient leurs premiers assauts.

Puis, à l’image de leur campagne continentale de l’été, ils ont su se montrer pragmatiques. Leurs deux premières occasions, juste après le quart d’heure de jeu, ont quasiment mis un terme au suspense. Bounedjah, tout d’abord, a fait chavirer le stade en trouvant la lucarne d’Ospina d’une sublime frappe du droit (1-0, 15e), avant que Mahrez, lui aussi aux abords de la zone de vérité, ne double la mise d’une frappe contrée par Sanchez (2-0, 20e).

Mahrez double, pas Bounedjah

Bounedjah, toujours aussi travailleur sur le front de l’attaque, aurait même pu s’offrir un doublé si la barre transversale s’était montrée un brin plus permissive, juste avant la demi-heure de jeu (28e). Mais c’est finalement son capitaine, après l’heure de jeu, qui s’est offert ce cadeau. Après un petit numéro côté droit, Mahrez est allé mystifier Ospina d’une superbe frappe enroulée du gauche, après avoir repiqué dans l’axe (3-0, 65e).

Suffisant pour sortir la rencontre du rythme de sénateur dans laquelle elle s’était installée depuis la reprise, les Algériens se contentant de repousser sans trop forcer les timides assauts colombiens. Des Sud-Américains qui n’auront finalement eu l’occasion de se mettre en valeur qu’en toute fin de première période, Muriel et Morelos butant tour à tour sur un Mbolhi impeccable entre les poteaux (35e).

Une opportunité franchement anecdotique pour cette Colombie qui n’aura donc jamais fait trembler les Fennecs. Belmadi et ses guerriers pourront se satisfaire d’avoir brillamment réussi leur retour en France, et surtout d’avoir assumé leur statut de champions d’Afrique de la meilleure des manières. Avec, à la clé, un succès qui, bien qu’amical, restera forcément dans les mémoires.

 

Montre plus

Algérie Diplomatique

Est un site d'information global qui traite l'actualités politiques et diplomatiques de manière professionnelle et objective, tout en apportant un éclairage sur les opinions et analyses nationales et internationales, de manière libre et responsable.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close